[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[Web Creator] [LMSOFT]
l'Ecrivain / Biographie
Autobiographie

Annoncée en grandes pompes par 1'envol des cloches de Notre-Dame, je nais à Pâques. Sous le signe de la résurrection. Naissance ou renaissance ? Telle est la question.
En plein cœur de Paris, la vie s'ouvre. Lumière! Mise en scène. Sur les berges. Sous 1'aura de la cathédrale. Dans la tiédeur printanière des flancs de Notre Dame...


"Cuisse de Jupiter". C’est l'expression de ma mère. Elle me soupçonne, c'est clair d'être plutôt née de la Cuisse de Jupiter ! C'est pourtant à la Cour des Miracles que je débarque. Décor populaire garanti. Pittoresque à mourir. De quoi en voir de toutes les couleurs, promis ! J'ai des manières, affime-t-elle -innées - ça la déresponsabilise. On me trouve différente. Lointaine. Pas là... des airs de princesses. De très bonne heure. Princesse d'Ailleurs

Elle en est sure, quoiqu'il en soit depuis qu’elle m’a conçue ; je suis prédestinée ! Prédestinée ? A quoi ?...

On rencontre sa destinée sur les chemins que l'on prend pour l'éviter...
En ai-je quelques presciences ?... A deux ans, sous tente à oxygène, à l'Hôpital des Enfants Malades, je suis tentée, déjà, oui, de faire demi-tour. Vivre ou ne pas vivre, j'hésite.

Hasard, en fait, si je suis née sous le symbole suprême ? Tout puissant. L’Amour. Contre la farce de la mort. Car, la farce semble bien bonne et s’en donne a cœur joie. Très vite, la vie tire à boulets rouges. Il faut tenir. J'ai l'habitude de mourir. C'est la vie. La première fois pourtant, ca surprend. Je garde toujours le sourire. Il ne s'agit pas de décevoir. Pas d'autres choix que de découvrir le pouvoir de l’alchimie. Transformer le malheur en épreuve. Vite. Finir par en rire.
La vie est un état d'esprit.
La mienne ressemble "à un tumultueux orage traversé ça et là par de brillants soleils".

Ecrire, c'est dire aux autres ce qu'on ne peut pas se dire à soi-même. Je ne prends pas la plume, c'est elle qui me prend. Me mène. Mot à mot, j’avance, funambule sur les lignes. Résiliente. Entre la vie et la mort. Contre la malédiction. Page a page, inventer un rivage. Dépasser la farce
Reste à devenir ce que l'on est.

Lâcher l'encre d'où l'on nait. Prendre le large. Libre. Fidèle à soi, à la mémoire des autres. Soulever les chapes qui enferment. Renaitre des cendres. Suivre sa pente pourvu que ce soit en montant.
Hasard, si le mot lumière est celui que je préfère ?
Hasard, si je cherche à consteller les nuits les plus impénétrables
d'étoiles qui s'allument quand on en a besoin ?

Hasard si à défaut de rêves de star, j’ambitionne de devenir...  une étoile ? Si je cherche à tisser le lien et le sens au delà des frontières, des cadrans ? Au-delà de la mort. A chaque battement d’heures... Partout. Toujours.

Temps d'amour.